Manque d’eau : l’innovation qui change tout

JT 20H de TF1 : Alors que les sécheresses estivales se multiplient dans l’Hexagone, Polyter permet aux cultures de résister aux mois les plus chauds.

Dans l’Hexagone, la sécheresse se poursuit avec 87 départements soumis à des restrictions d’eau. Cette mesure ne concerne pourtant pas certains agriculteurs, comme cet oléiculteur qui utilise Polyter; lui permettant de limiter au maximum l’irrigation. La technique de l’hydro-rétenteur d’eau est utilisée par plusieurs mairies et agriculteurs certifiés bio dans notre pays.

Ce reportage de Justine CORBILLON a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 30 août 2019 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 thoughts on “Manque d’eau : l’innovation qui change tout”

  1. Convaincue du produit, j’en parle autour de moi et j’ai toujours la même défiance.
    – Que deviens ce produit ? Au fil des années, la terre sera remplie de Polyter ?
    S’il se désagrège, c’est en combien de temps ? Il ne reste pas d’un été sur l’autre ?
    MERCI d’une réponse plus adaptée et plus convaincante que la mienne.

    1. Bonjour Fernand,
      Polyter se dégrade dans le temps : il est digéré par les micro-organismes du sol en 3 à 5 ans selon l’activité biologique du sol.
      Dans une des vidéos, un scientifique parle de études qu’il a menées sur Polyter et a observé une dégradation totale du produit, sans la moindre trace de résidus nocifs étant donné que Polyter ne contient pas de molécules comme le Chlore. Monsieur OUAKI a déposé un dossier complet il y a 2 ans et demie à l’ANSES, avec 5 ans d’analyses de sol et des végétaux cultivés avec Polyter : aucune trace de Polyter ou de résidus, ni dans le sol, ni dans les végétaux, ni dans les produits issus de ces végétaux.
      Maintenant, beaucoup de gens ont des avis tranchés sur des choses qu’ils ne connaissent pas. Ces gens là ne font que véhiculer des rumeurs sans avoir pris le temps de vérifier la fiabilité de leurs sources.
      Quel est l’avis de ces personnes sur les engrais chimiques et les pesticides utilisés massivement en agriculture et dans nos jardins et pourtant utilisés de manière parfaitement légale puisque approuvés par les autorités françaises dont l’ANSES ? Que penser de certains produits autorisés, puis interdits en raison de leur dangerosité, et pour lesquels l’Etat « protecteur » donne des dérogations comme le Chlordécone ou le Glyphosate ?
      Voilà un produit français (Polyter), qui n’appartient pas à une grande multinationale. S’il a du mal à percer en France alors que les pays étrangers l’achètent à la Tonne, c’est que Monsieur OUAKI n’a pas les moyens financiers des multinationales pour faire du lobbying. Et quand un produit fait peur à une multinationale, le meilleur moyen de pression est la désinformation, relayée à leur insu par les personnes dont je parlais tout à l’heure. C’est un grand classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *