Polyter Viticulture | Comment supprimer la mortalité des jeunes plants

Nous sommes en hiver 2015-2016 sur le domaine d’un Château du Bordelais. Le propriétaire pratique la Biodynamie depuis de nombreuses années. Autant dire que les voisins le regardent toujours un peu comme un extraterrestre.

Pourtant, à l’été 2016, les voisins ne rigolent plus. Une grande partie des vignes qu’ils ont plantées l’hiver dernier a séché sur place. Des pertes énormes. Ils constatent avec stupéfaction que les jeunes vignes de leur voisin ont supporté plus qu’honorablement cet épisode de sécheresse puisqu’elle n’a subit aucune perte : un jeune vigne magnifique et entièrement verte.

Le secret ? Le Polyter.

Polyter-Soluter-Chateau_Angelus-Saint_Emilion

Avec 10 grammes de Polyter pour chacun des 6500 pieds à l’hectare, les 2000 €/ha d’investissement en Polyter rapportent donc entre 4000 € et 7000 € net par hectare en année normale.

En 2016, ce viticulteur a gagné plusieurs dizaines de milliers d’euros par rapport à ses voisins.

Des voisins qui ont finalement décidé de replanter l’année suivante avec Polyter !

Avec Polyter : une mortalité des jeunes plants réduite de 90%

Polyter-Soluter-Jeune_vigne

Selon les vignobles, la mortalité des jeunes plants est comprise entre :

  • Bordelais : 10 et 15%
  • Gers : 9 et 10%
  • Hérault : 10 et 12%
  • Champagne : 8 et 10%
  • Beaujolais : 8 et 10%

La première cause de mortalité, c’est le disponible en eau.

Avec un développement racinaire multiplié par 5 et un disponible en eau régulier grâce à Polyter, le volume de sol utile pour le jeune plant de vigne augmente très rapidement. Et surtout, en profondeur. Avec Polyter, les racines ne se contentent pas des premiers centimètres de terre.

Une étude de l’Université de Sapienza à Rome a démontrée qu’il existe une étroite corrélation entre volume de sol utile et économies en eau et en fertilisants. Polyter réduit ainsi les besoins des jeunes plants en eau et en engrais.

Un retour sur investissement inférieur à 1 an

Comme nous l’avons vu dans l’exemple précédent, en divisant par 10 la mortalité des jeunes plants, le retour sur investissement du Polyter est inférieur à un an. C’est ce que l’on voit dans le tableau ci-dessous.

Economies nettes grâce à Polyter

 Réduction de la mortalité de : Economie minimum Economie maximum
10% -1 300 € -975 €
20% -650 € – €
30% – € 975 €
40% 650 € 1 950 €
50% 1 300 € 2 925 €
60% 1 950 € 3 900 €
70% 2 600 € 4 875 €
80% 3 250 € 5 850 €
90% 3 900 € 6 825 €
100% 4 550 € 7 800 €

Economies nettes calculées sur la base d’une perte moyenne de 10% en année « normale » et d’un coût global à la replantation par plant de 10 € à 15 € (scions, main d’œuvre, carburant, eau, etc.). Les montants indiqués incluent 2000 € de budget Polyter par ha et n’incluent pas le gain réalisé par la suppression totale d’engrais de fond dans le trou de plantation.

Outre une rentabilité immédiate sur les jeunes vignes, Polyter a également de nombreux avantages pour les viticulteurs.

 

Polyter accélère le rythme du végétal

Pauillac, une appellation du Médoc, les installations du vignoble Château Pontet-Canet

  • Les vignes poussent 3 fois plus vite, ce qui permet aux replants de rattraper le retard de végétation des plants des années précédentes.
  • 5 fois plus de racines que les témoins. Polyter permet une meilleure expression du terroir, limite (voire supprime) les apports d’engrais et améliore la qualité du raisin et la résistance aux maladies.
  • les flèches conservées à la taille pour le palissage sont beaucoup plus souples et ne cassent pas au moment du liage,
  • les flèches ont une croissance plus importante. Sébastien LABAILS, responsable du vignoble des « Vignerons du Buzet » parle de 18% de croissance en plus par rapport aux témoins.
  • Polyter permet d’augmenter le degré de sucre du raisin plus rapidement : Polyter permet ainsi de débuter les vendanges plus tôt et augmente le nombre de « fenêtres de tir » pour réaliser les vendanges.

Polyter « rebooste » les vignes en place, en particulier les vieilles vignes

Polyter-Soluter-Vieille-Vigne

Incorporé à 30 cm de profondeur avec une sous-soleuse, Polyter redynamise les vignes.

C’est le cas en particulier des vieilles vignes, véritable patrimoine pour les exploitations, et que l’on souhaite en général garder pour la qualité exceptionnelle du raisin. Produire plusieurs années encore plutôt que de se résoudre à arracher, faute de production suffisante.

Polyter permet de transplanter de vieux ceps de vigne

Polyter-Soluter-Vieille_Vigne

Le responsable des espaces verts de la ville de Dax a créé un conservatoire des vieilles vignes Landaises.

Grâce à Polyter, des plants de vigne très anciens ont été transplantés avec un taux de réussite de 100%.

Mode d’emploi du Polyter pour la plantation des jeunes plants

Monsieur Ouaki Di Giorno conseille ces 3 modes d’applications :

  1. La machine creuse des trous de 1 litre. On met 10 g de polyter sec au lieu des engrais de fond dans le trou et on arrose bien
  2. La machine plante en faisant des trous de 2 litres remplis avec de l’eau. Réservoir de 1000 litres. On incorpore 10 kg de POLYTER dans la cuve la veille. On réduit le volume a 1 litre, qui sera largué par la machine.
  3. On saupoudre du POLYTER sec dans la tranchée faite par le tracteur avant plantation, environ 10/20 g par mètre linéaire.

Pour obtenir une étude personnalisée

Pour cela, vous pouvez remplir le formulaire ci-dessous. Nous vous répondront en vous transmettant une étude personnalisée gratuite et sans engagement