Polyter en campings, villages vacances et collectivités locales

 

 

Polyter : l’invention française qui pourrait révolutionner l’agriculture française, en particulier dans les contrées arides.

Qui le sait ? Lorsque l’on arrose une plante ou les cultures, 80% de l’eau manque sa cible. Elle se perd dans les sols. C’est là qu’intervient ce procédé qui a déjà été adopté au Maroc ou au Japon. L’arme anti gaspillage.

Ce sont chaque été les mêmes images : des champs arrosés massivement, presque sans interruption pour faire pousser les cultures et accélérer les rendements. Le problème, c’est que plus de 80 % de cette eau part directement dans la terre sans jamais être absorbé par les plantes.

Comment réduire un tel gaspillage ? Quelles sont les solutions pour consommer moins d’eau ?

Philippe Ouaki Di Giorno en est certain, il a trouvé LE produit miracle.

Philippe Ouaki Di Giorno  : « Ces cristaux verts, ce sont des granulés de Polyter« .

Cet ingénieur agronome a mis des années à développer ce produit. Dans ces petites billes, un mélange de 95 % de cellulose, d’engrais organiques et 5% de polyacrylate de potassium. Des noms compliqués pour un concept simple. Ces granulés, une fois arrosés d’eau, deviennent des éponges supers puissantes. C’est ce qu’on appelle un hydrorétenteur.

Philippe Ouaki Di Giorno  : « Un petit granulé comme ça, au contact de l’eau, va gonfler jusqu’à 300 à 500 fois son volume. Grâce à cela, on consomme beaucoup moins d’eau. »

Lorsqu’une plante est mise en terre, on dispose Polyter, ici en vert, autour des racines. En grandissant, ses racines vont s’accrocher aux granulés, pomper l’eau qu’ils contiennent, et les entraîner en profondeur.

Ainsi, 80% à 97% de l’eau versée sur la plante sera absorbée. Quasiment aucune perte.

Polyter-Soluter-Un_garde_manger_au_niveau_des_racines

 

Pour prouver l’efficacité de son produit, l’ingénieur nous montre ces photos : 2 cocotiers de 1 an, plantés le même jour au Sénégal.

À gauche, sans Polyter. A droite, avec Polyter ; il est 3 fois plus grand.

Polyter-soluter-Cocotiers-Senegal

 

Polyter en villages vacances et campings

Un produit étonnant, qui a fait des adeptes un petit peu partout en France, notamment dans ce camping de Seignosse dans les Landes où l’arrosage n’est plus qu’un lointain souvenir. Seule l’eau de pluie vient arroser les plantes.

Jonathan SIRAUD : « c’est une plante qui n’a pas été irriguée depuis près de huit ans. »

Ici pourtant, il n’y a pas de terre. Uniquement du sable, mais le produit est quand même efficace. Résultat : un village vacances verdoyant qui attire de plus en plus de clients.

Jonathan SIRAUD : « ça a valorisé notre camping. C’est ce qui nous démarque de nos confrères. »

Polyter-Soluter-Camping-Village-Vacances-Seignosse

 

Polyter en collectivité locale

Embellir en dépensant moins. La ville de Dax a été une des premières à s’intéresser à ce produit. Depuis 4 ans, les jardiniers en mettent dans chaque pot. Les fleurs sont belles, et les économies importantes, notamment sur l’arrosage.

Marc LASCARAY (responsable du fleurissement à la mairie de Dax) : « on passait trois fois par semaine. Aujourd’hui, en période de grosses chaleurs (on est dans le sud-ouest), on ne passe qu’une seule fois dans la semaine. Un gain de temps pour les équipes, et 2/3 d’économies en eau. »

Plusieurs milliers d’euros d’économies.

Les 20 kg de Polyter utilisés chaque année ne coûtent, eux, que 600 €.

Polyter-Soluter-Mairie-Dax

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *